Plateforme Pastorale du Tchad
Espace de dialogue sur les politiques publiques de développement pastoral

Retour à la liste

Plaidoyer de la PLateforme Pastorale au Tchad

1 avril 2014

Depuis la fin du mois de décembre 2013,  la crise politico-militaire en RCA à des implications directes au Tchad, par l’afflux d’éleveurs centrafricains sur le territoire tchadien. Aussi les éleveurs tchadiens transhumants transfrontaliers n’ont pas pris le risque de conduire leurs troupeaux en RCA et campent donc dans le sud du pays. Ceci conjugué aux médiocres états des pâtures à conduit à alerter les membres de la plateforme pastorale. En effet les conséquences potentielles de cette situation sont importantes : pertes de cheptel par épizootie, soudure animale précoce. Plus grave, les conflits entre communautés, déjà dramatiques en année normale pourraient prendre une dimension supérieure allant jusqu’’à remettre en cause la stabilité de la région.

 La Plateforme pastorale, organe de dialogue interprofessionnel et interministériel a été active dans le plaidoyer. Un dialogue a été tissé entre réseaux pour tenter de structurer une réponse d’urgence. Trois actions ont été envisagées : vaccination de masse, distribution d’aliment du bétail et négociation de transhumance exceptionnelle. La plateforme a réalisé une mission afin de déboucher sur un document de référence permettant aux ONG/PTF d’entreprendre des actions d’urgence.

 La mission indique que près de deux millions de têtes sont bloquées au sud du pays, ce cheptel a une couverture vaccinale inférieure à 15% et est dans une situation alimentaire catastrophique avec près d’un tiers du cheptel nécessiterait de la complémentation alimentaire pour survivre à la soudure animale.

Les risques de conflits sont plus difficilement chiffrables, mais la profondeur du traumatisme des réfugiés cumulée au passif qu’entretiennent les communautés entre elles et aux tensions pour l’accès aux ressources a bien été identifiée par la mission comme un axe majeur d’intervention.

Au-delà de ces actions d’urgence essentielles, pour la plateforme, il s’agit également de développer des actions structurelles à moyen terme. C’est déjà ce qui est engagé dans les programmes d’hydraulique pastorale des zones sahéliennes. C’est aussi ce qui sera fortement développé à travers la mise en œuvre de l’actuel projet de Code Pastoral. En revanche le Tchad dispose d’un potentiel important largement inexploité en faveur de son élevage et de la prévention et la gestion des crises pastorales. Le potentiel de résidus de culture et de sous-produits agro-industriels n’est quasiment pas exploité au profit de l’élevage tchadien. Une  action structurante pour la mise en place de systèmes de production locale d’aliment du bétail devrait être développée dès aujourd’hui pour permettre de mieux réagir lors des inévitables crises à venir

 Disposant de ce diagnostic la plateforme pastorale appelle maintenant le gouvernement, les partenaires techniques et financiers à se mobiliser pour protéger les moyens d’existence des éleveurs impactés par la crise en RCA

 

 

Des enfants innocents, qui ne comprennent pas pourquoi le sort actuellement subi par leurs parents. Avec cet abri, que feront-ils en saison des pluies ?

 

DSC00219