Plateforme Pastorale du Tchad
Espace de dialogue sur les politiques publiques de développement pastoral

Retour à la liste

Atelier de travail pour la finalisation de trois études réalisées en commun par les réseaux d’organisations agricoles et d’élevage d’Afrique de l’ouest : Roppa, RBM et APESS

9 avril 2015

Pour mener à bien leur mission d’influence sur les politiques régionales, les OP ont notamment bénéficié d’un programme de la coopération suisse intitulé « Programme d’appui à la mise en œuvre de l’ECOWAP ». Via ce programme dont la première phase se clôture au mois de mai 2015, la DDC a contribué directement aux plans stratégiques du ROPPA, APESS et RBM, mis l’accent sur l’accès à l’information, l’échange et la gestion du savoir entre les acteurs, et mis à disposition des OP un fonds pour réaliser des études. Sur différents points du programme pouvant nécessiter l’intervention de facilitateurs, et en particulier autour de l’échange de savoirs et la réalisation d’études, Inter-réseaux a été partenaire de la DDC pour ce projet, aux côtés de IPAR et SNV.

 

Courant 2014, les réseaux Roppa, RBM et Apess ont décidé de mener trois études conjointes sur des sujets jugés stratégiques et touchant aussi bien les agriculteurs que les éleveurs. Par ces études, ces organisations entendent contribuer d’une même voix aux réflexions actuelles des décideurs et influencer la mise en œuvre de la politique agricole dans un sens conforme aux attentes et aux intérêts de leurs membres agriculteurs et éleveurs. Les réseaux d’OP se sont concertées pour choisir les sujets, distribuer les rôles de coordination. Ils ont rédigé les termes de références, procédé à des appels d’offre et sélectionné des consultants pour les réaliser. Des documents provisoires ont été produits, mais les OP n’ont pas encore eu l’occasion d’en débattre ensemble et avec les consultants qu’elles ont recrutés.

 

La raison d’être de cet atelier est de fournir aux OP un espace pour discuter et amender les résultats des études. Notons qu’un moment de partage des résultats avec les institutions régionales et les principaux bailleurs de fonds de la région est prévu dans les mois qui viennent.

 

Etude « élevage » : cette étude s’apparente à la formulation d’un programme s’inscrivant dans la mise en œuvre de l’ECOWAP/PDDAA, et visant à faciliter la mise en place de la composante Aménagements pastoraux et organisation de la transhumance transfrontalière. Il s’appuie aussi sur la dynamique observée dans les pays sahéliens dans le développement pastoral (déclarations de N’Djaména et de Nouakchott). S’appuyant sur les priorités du PRIA et des dynamiques en cours, ce programme se voudra complémentaire du PRAPS (programme d’envergure financé par la Banque mondiale et se concentrant sur les pays Sahéliens). Par conséquent, il propose de se concentrer sur les régions concernées par la transhumance transfrontalière dans les pays côtiers et les zones frontalières sahéliennes. Un document d’identification développe la stratégie proposée, une estimation du budget et des réalisations dans les zones cibles.