La Plateforme Pastorale du Tchad
Espace de dialogue et de concertation sur les politiques publiques de développement pastoral

Retour à la liste

Education en milieu nomade : mythe ou réalité ?

8 juin 2018

En milieu rural, l’éducation surtout primaire s’est fortement développée au Tchad depuis 20 ans même si le taux de scolarisation est encore trop faible et la qualité doit être clairement améliorée[1](« Stratégie intérimaire pour l’Education et l’alphabétisation. 2013-2015 »). Malgré les actions et tentatives passées, la scolarisation au primaire reste faible et celle des enfants des nomades l’est encore davantage que celle des enfants des agriculteurs sédentaires. Cependant, on observe, depuis une vingtaine d’années, un intérêt croissant des pasteurs et agro-pasteurs pour la scolarisation de leurs enfants. Malgré les difficultés qu’elles rencontrent, de nombreuses écoles communautaires nomades ont été créées et beaucoup de communautés d’éleveurs souhaitent aussi en créer. 

Du fait des droits à l’éducation de tous en tant que citoyens, des risques de voir l’absence d’accès à l’éducation renforcer la marginalisation des jeunes et l’actuel développement de la violence dans les régions sahéliennes, mais aussi du fait des nécessités de développement socio-économique des pasteurs, le développement de l’école « en milieu nomade » est aujourd’hui une priorité indiscutable du gouvernement et de ses partenaires. 

C’est dans ce contexte que PASTOR et la PPT entendent contribuer à l’amélioration de l’accès des pasteurs aux services sociaux de base notamment à l’éducation. Dans ce cadre, une mission d’expertise composés de deux Consultants, (International et National) spécialisés en éducation « en milieu nomade » est attendue le 10 Juin 2018. Cette mission doit proposer des « actions pilotes » d’appui au développement de la scolarisation des enfants des pasteurs. Ces « actions pilotes » devront permettre de tirer des conclusions pertinentes pour la préparation de futurs programmes de plus grande ampleur d’appui à la scolarisation des enfants du milieu « nomade ».



[1] Le taux net de scolarisation (primaire) en milieu rural au Tchad était de 26 % en 1996, 46 % en 2010 et ce même chez les plus pauvres (16% en 1996, 31% en 2010).